Actualités & Communiqués

Démocratie Québec exige qu’Équipe Labeaume place l’intégrité au centre de ses priorités

 

Québec, le 25 mars 2014 – Le conseiller de Démocratie Québec Yvon Bussières a réagi suite aux conclusions de l’enquête du Directeur général des élections du Québec rendues publiques. Le DGEQ a transmis un avis d’infraction à la firme d’urbanisme IBI-DAA pour le versement de contributions illégales à Équipe Labeaume. « Ce n’est pas la première fois que nous dénonçons la proximité entre le parti politique du maire et les entreprises qui font affaires avec la ville. Nous l’avions fait lors de la dernière campagne électorale», déclare le conseiller à la ville de Québec Yvon Bussières.

«Démocratie Québec dénonce également le recours au stratagème de prête-nom par les firmes qui souhaitent obtenir des contrats de la ville. L’utilisation de prête-noms n’est pas banale, soutient Monsieur Yvon Bussières. Nous nous sommes donnés collectivement des règles afin de préserver l’intégrité de nos institutions publiques. Nous ne pouvons laisser quiconque contourner ces règles».

Par conséquent, Démocratie Québec demande à Équipe Labeaume de rembourser les contributions politiques versées illégalement par la firme IBI-DAA et qu’il démontre qu’il a bel et bien respecté son engagement pris lors de la dernière campagne de rembourser les contributions versées par les employés de firmes de génie-conseil citées à la Commission Charbonneau. Enfin, Démocratie Québec exige que la Ville de Québec et ses dirigeants, dont le maire, ne ménagent aucun effort pour assurer l’intégrité de nos institutions publiques.

-30-

Les élus Démocratie Québec présentent leurs priorités aux partis politiques

 

Québec, le 18 mars 2014- Les élus de Démocratie Québec ont présenté aujourd’hui leurs priorités à l’attention des partis politiques provinciaux.  Madame Anne Guérette, Monsieur Yvon Bussières et Monsieur Paul Shoiry ont exposé les engagements qu’ils désirent voir intégrés dans les plates-formes des formations politiques. Ces engagements concernent les régimes de retraites, le tourisme, le transport et les processus de consultations. « Le citoyen est au cœur de nos préoccupations et les priorités que nous présentons en témoignent », déclare Paul Shoiry.

 « Le monde municipal parle d’une même voix dans le dossier des régimes de retraite. Démocratie Québec joint sa voix à celle des autres maires pour demander aux partis politiques de s’engager à déposer et adopter le projet de loi concernant la restructuration des régimes de retraites des  employés municipaux d’ici juin 2014. Les objectifs d’équité intergénérationnelle, de respecter de la capacité de payer des contribuables, d’assurer la pérennité des régimes à prestations déterminées, de prioriser la négociation entre les parties devront être maintenus», déclare Monsieur Yvon Bussières.

 La région de Québec est aux prises avec d’importants problèmes de circulation partout sur le territoire. Cet enjeu a un impact direct non seulement sur la qualité de vie des citoyens mais sur l’économie de la région. « Il est urgent d’agir pour réduire la congestion de nos routes. Il faut améliorer à court terme la fluidité de notre réseau, et réaliser les recommandations du Plan de mobilité durable de la ville de Québec. Nous croyons que des investissements additionnels dans le développement du transport collectif peuvent solutionner en bonne partie les problèmes de congestion routière», soutient le chef de l’opposition Paul Shoiry.

«L’industrie touristique est structurante pour notre région et nous devons miser sur ce qui la rend unique. La mise en valeur de notre patrimoine doit être utilisée comme levier pour bonifier notre offre touristique et attirer davantage de touristes étrangers. Nous souhaitons que les partis politiques s’engagent à consolider les investissements qui visent la conservation, la préservation et la mise en valeur de nos attraits patrimoniaux partout sur le territoire de la région de Québec», déclare Paul Shoiry.

« Les citoyens doivent être impliqués dans la prise de décision qui ont un impact sur la qualité de leur milieu de vie. Nous demandons aux partis politiques de s’engager dans un projet de réforme de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme, de garantir que le processus de consultation publique prévoit la consultation en amont, de maintenir le référendum et d’évacuer l’idée d’introduire les zones franches », conclut Anne Guérette.

-30-

Les taxes et la dette augmentent à la ville Québec

 

Québec, le 16 décembre 2013- « Le maire a déposé un budget dans la continuité avec tout de même quelques surprises », déclare Paul Shoiry, chef de l’opposition à la ville de Québec. « Le maire peut boucler son budget cette année grâce à l’augmentation de la contribution du gouvernement du Québec de 32 millions par le biais du remboursement de la TVQ»

« Autre fait marquant de ce budget, le maire annonce que les taxes résidentielles croîtront selon le taux de taxes projeté pour 2014 de 1,7%. Dans les faits, ce sont près de 90% des citoyens de la ville de Québec qui verront leur compte de taxe augmenter de bien plus que l’inflation. Par exemple, les contribuables de Vanier seront taxés de plus de 4%, alors que ceux de Beauport verront leur compte de taxes augmenté de 3%. Le maire aurait certainement dû tenir compte du taux d’inflation de 2013 qui sera vraisemblablement de 1% inférieur au taux projeté par la ville pour fixer l’augmentation des taxes pour 2014. Le maire aurait pu offrir un gel de taxes aux contribuables pour 2014», soutient Monsieur Shoiry.

« Il n’y a pas que les taxes qui augmentent à la ville de Québec, le service de la dette également. Le remboursement de la dette nette augmente de 9,8 millions, ce qui est le reflet concret de l’augmentation de la dette de l’administration Labeaume. En effet celle-ci augmentera de 80 millions $ en 2014 pour se situer à 1 624 millions $. Le déficit des régimes de retraite a aussi un impact important sur l’augmentation des dépenses de la ville, c’est pourquoi le maire doit absolument régler ce dossier rapidement par le biais de la négociation ».

«  En terminant, il est important de souligner la diminution de service dans la collecte des déchets des arrondissements de Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge, Charlesbourg et Beauport ainsi que l’ajout de parcomètres pour les commerces des rues St-Joseph, Maguire et Myrand, en plus de l’augmentation des tarifs de stationnement sur l’ensemble du territoire de la ville », conclut Paul Shoiry.

 

-30-

Lettre de M. David Lemelin aux citoyens de la Capitale-Nationale

 

Chers concitoyens,

Je tiens d’abord à vous féliciter pour votre participation lors de l’élection. Chaque vote compte et chaque citoyen qui prend la peine de se déplacer pour aller marquer d’un X son bulletin mérite qu’on lui témoigne respect et gratitude.

On pourra dire que les remerciements sont inutiles parce que voter, c’est normal, c’est élémentaire. Nous avons le droit de vote et le minimum est d’en profiter. On ne devrait pas avoir besoin de souligner la participation à un exercice aussi fondamental. Toutefois, la réalité nous rattrape. À peine une personne sur deux exprime son opinion aux élections municipales. Dans certaines villes, c’est pire encore. Voilà pourquoi il faut encourager la population à voter et remercier ceux qui ont pris le temps d’aller faire leur choix.

On pourra dire que ce n’est pas suffisant un taux de participation de 54,9%. C’est vrai, je l’ai moi-même déclaré. Mais, à mon sens, c’est le monde municipal qui doit davantage se regarder dans le miroir. Si le citoyen doit s’intéresser aux affaires de la cité, il faut d’abord que le monde municipal sache se montrer attrayant, démontrer la pertinence et l’intérêt de la chose municipale. Ce n’est pas évident à faire et il faut collectivement se poser ces questions. Je pense surtout aux jeunes qui ne participent pas encore suffisamment au vote aux élections municipales. Pourtant, la ville leur appartient aussi et le futur les concerne d’autant plus qu’ils auront à vivre avec les choix politiques qui auront été pris. Nous, à Démocratie Québec, prenons l’engagement de poursuivre et même intensifier le dialogue entrepris avec les citoyens au cours des dernières années. Il nous faut refuser de baisser les bras.

Ainsi, merci encore à tous les citoyens qui se sont exprimés. Les autres, donnons-nous rendez-vous aux urnes, plus nombreux, dans quatre ans. D’ici là, il est à souhaiter que les gens sauront également faire vivre notre démocratie en prenant part notamment aux discussions, aux consultations, aux différents forums qui s’offriront à nous.

La ville vous appartient. Vous avez une place à prendre, la vôtre. Prenez-là!

 

David Lemelin
Chef
Démocratie Québec

Le chef de DQ fait son bilan de campagne : Démocratie Québec, son programme et son équipe constituent une solution de rechange crédible

 

« Le parti que j’ai l’honneur de diriger, son programme et son équipe constituent une solution de rechange hautement crédible à l’administration sortante ». C’est sur cette note que David Lemelin, le chef de Démocratie Québec, candidat à la mairie et candidat au poste de conseiller municipal dans le district de Cap-Rouge-Laurentien, a amorcé le bilan de sa campagne électorale. (Lire la suite…)

Invitation à notre soirée électorale

 
Publications Facebook - Soirée électorale

Démagogie à propos du déficit des régimes de retraite : Seul Démocratie Québec en mesure de régler le dossier

 

« Le déficit conjoncturel des régimes de retraite des employés de la ville de Québec s’est transformé en un gigantesque objet de démagogie électorale. Le maire sortant ne parle que de ça, il n’a pas de programme, sauf celui de s’en prendre aux quelque 5000 hommes et femmes qui s’emploient jour après jour à nous offrir des services en retour de nos taxes. C’est d’autant plus désolant que c’est profondément injuste ». C’est ainsi que réagit David Lemelin face à l’espace médiatique démesuré que prend le sujet pendant la campagne électorale. (Lire la suite…)

Les services aux citoyens négligés par l’administration Labeaume

 

« Le maire sortant et ses conseillers ne se préoccupent plus des citoyens de la ville. Il faut une vague de changement à l’hôtel de ville », soutient David Lemelin, chef de Démocratie Québec en marge d’un point de presse qui s’est déroulé dans le district de Val-Bélair. Les citoyens de ce secteur du district multiplient depuis des années les démarches afin de faire paver leur rue, mais en vain. Les promesses du conseiller sortant lors de la dernière campagne électorale n’ont eu aucun écho à l’hôtel de ville. (Lire la suite…)

Déclaration de Denis L’Anglais, candidat dans Vanier

 

Le candidat Denis L’Anglais a fait la déclaration suivante :  « Suite aux propos malhabiles et inconvenants que j’ai tenus aujourd’hui, je tiens à témoigner aux citoyens de la ville de Québec mon plus grand regret. Toute comparaison entre les relations de travail à la ville de Québec et la situation rwandaise est inappropriée. Je m’en excuse profondément. » (Lire la suite…)

« Nouveau pôle d’attraction : la jonction Belvédère/René-Lévesque »

 

« Le projet de requalification de la jonction Belvédère/René-Lévesque est un projet emballant et pour lequel les citoyens auront leur mot à dire. Nous souhaitons développer le secteur à proximité de l’avenue Belvédère et du boulevard René-Lévesque selon des principes de densification intelligente et de développement durable. Le citoyen sera au centre du processus, plutôt que le dernier informé », promet David Lemelin, chef de Démocratie Québec. (Lire la suite…)