COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate

Québec, le 28 mai 2017 – La chef de Démocratie Québec et candidate à la mairie de Québec, Anne Guérette, propose un plan de mobilité urbaine intégrée en trois étapes. « Nous voulons doter Québec d’un plan de transport urbain intermodal et multimodal intégré audacieux, efficace et écologique qui saura résoudre les principaux problèmes de circulation que connaît Québec, réduire la congestion routière et raccourcir la durée des déplacements. Nous avons la volonté d’augmenter la part modale du transport en commun à 20% et celle du transport actif à 20% d’ici dix ans. »

Un plan en trois étapes

À court terme, Démocratie Québec investira dans l’amélioration des services de transport collectif et actif pour les rendre performants, flexibles, confortables et attrayants en implantant une série de dix mesures concrètes visant à offrir des solutions alternatives en matière de transport à la population de Québec et lui permettre de se déplacer plus rapidement.

À moyen terme, nous allons mettre en place un système de transport collectif électrique structurant, moderne, rapide, confortable et viable de type tramway entre le pôle Sainte-Foy et le centre-ville. « Ce projet de près de dix kilomètres, admissible à 100% dans le cadre des programmes fédéral et provincial, coutera la moitié du prix du SRB et sera construit dans l’axe où il y a le plus grand nombre de déplacements quotidiens. Il permettra de faire entrer la capitale nationale dans le 21e siècle en répondant à un besoin criant en matière de transport collectif », a assuré Anne Guérette.

À plus long terme, Démocratie Québec est en faveur de la nécessité de poursuivre les études pour le troisième lien et se prononcer par la suite. « Les conclusions du Bureau de projets, mis sur pied par le gouvernement du Québec, seront très éclairantes quant à l’opportunité de construire un nouveau lien pour relier la ville à Lévis et nous permettront de prendre position de manière responsable », a ajouté la chef de Démocratie Québec.

« Le plan de mobilité proposé aujourd’hui reflète les consensus établis depuis des années à Québec. Il s’agit d’une vision équilibrée qui contribuera au développement de la ville. Il ne s’agit pas d’être contre l’automobile, mais plutôt de favoriser le transport collectif dans une vision raisonnable et moderne qui répondra aux besoins des citoyens d’aujourd’hui et de demain », a conclu Anne Guérette.

– 30 –

Pour information :

Anne-Élisabeth Benjamin
Stagiaire à Démocratie Québec
514 912-8157