COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate

Démocratie Québec s’engage à autoriser et baliser les potagers de façade

Québec, le 31 juillet 2017 — Conscient de l’engouement citoyen pour l’agriculture urbaine, Démocratie Québec s’engage à mettre sur pied une politique de l’agriculture urbaine qui inclurait l’autorisation des potagers de façade. Anne Guérette, chef de Démocratie Québec, affirme « qu’il est temps d’avoir des balises claires qui respectent les besoins et l’acceptabilité des citoyens ».

Pour des potagers de façade ordonnés et réglementés

C’est en s’inspirant de plusieurs villes québécoises, dont Granby, Montréal, Saint-Hyacinthe, Lévis, Sherbrooke, Trois-Rivières et Victoriaville, que Démocratie Québec propose d’autoriser les potagers de façade pour tous les usages, qu’ils soient résidentiels, commerciaux, industriels ou communautaires.

Tout en respectant la salubrité, l’ordre et la sécurité dans les quartiers de la ville, Démocratie Québec est d’avis que c’est une pratique aux nombreux avantages.

« Québec est en retard par rapport à plusieurs autres villes de la province. L’alimentation saine de proximité, la sécurité alimentaire, le verdissement de la ville, la qualité de l’air et la lutte aux îlots de chaleur passent aussi par la culture de potagers citoyens », ajoute Anne Guérette.

Des restrictions concernant l’esthétique, la hauteur des plans, la visibilité du numéro civique, un dégagement minimal à partir des rues et des terrains voisins, ainsi que l’utilisation de l’eau potable seraient bien sûr étudiées.

– 30 –