Immigration et communautés culturelles

La problématique

Une ville qui vieillit est une ville qui s’appauvrit. Or, la ville de Québec vieillit, comme beaucoup d’autres grandes villes québécoises, et se trouve ainsi en concurrence pour attirer et retenir les nouveaux arrivants. Il importe de mettre en œuvre des mesures stratégiques imaginatives dans le but de faire de Québec une ville accueillante, ouverte et plus attrayante aux yeux de nouveaux arrivants. Une ville où tous souhaitent vivre ensemble.

À l’heure actuelle, l’apport de la population immigrante est largement insuffisant pour répondre aux besoins de main-d’œuvre et d’accroissement de la population. En outre, le taux de chômage, plus élevé que la moyenne, et le revenu moyen, inférieur à la moyenne, démontrent l’ampleur du défi que pose l’intégration des personnes issues des communautés culturelles.

L’application effective d’une politique d’accueil et d’intégration efficace, permettant de résister au discours xénophobe qui suscite l’inquiétude et la peur, doit viser tout à la fois un meilleur accès au logement, l’aide à l’insertion dans le marché du travail, la principale avenue d’intégration à la communauté, l’apprentissage du français et de la culture québécoise ainsi que le rapprochement avec les membres de la société d’accueil. L’immigration est une source d’enrichissement social, culturel et économique qui n’est pas encore reconnue à sa juste valeur. C’est pourtant l’avenir pour une ville comme Québec.

La vision

Faire de Québec une ville attrayante, prospère et inclusive, qui appartient à tous les citoyens et où chacun trouve sa place et contribue à mieux vivre ensemble.

La proposition

  1. En concertation avec les communautés culturelles et les organismes d’intégration, revoir la politique municipale sur l’accueil, l’intégration et la rétention des personnes immigrantes et se donner un service municipal responsable d’ouvrir un dialogue avec les nouveaux arrivants, de maintenir une communication ouverte et soutenue, de mettre en œuvre les actions jugées pertinentes, notamment en matière d’emploi, et d’en évaluer l’efficacité;
  2. En partenariat avec les organismes communautaires et les autres paliers de gouvernement, faciliter l’intégration et la rétention à travers l’offre d’activités existantes, la création de nouveaux espaces de rencontre et d’une Maison interculturelle :
    1. apprentissage du français et de la culture québécoise;
    2. entrepreneuriat, mentorat, stages, foires de l’emploi, réseautage;
    3. activités parascolaires, sportives, bénévoles;
    4. activités coopératives : espaces de rencontres interculturelles, médiation culturelle (rencontre entre artistes de toutes origines et public) et intégration aux petits et aux grands événements;
    5. loisirs (jardins communautaires, personnes âgées, etc.);
  3. Soutenir toutes nouvelles mesures favorisant l’emploi des nouveaux arrivants et la reconnaissance des acquis.

Pour toutes références ou en savoir plus consulter le programme complet de Démocratie Québec (.pdf).

 


 

Devenez membre
Faite un don!
Devenez bénévole