COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate

Québec, le 12 septembre 2017 — La chef de Démocratie Québec, Anne Guérette, presse le maire sortant de faire connaître dès maintenant son engagement pour le transport collectif à Québec. « Les gens de Québec doivent être en mesure de faire un choix éclairé le 5 novembre. Pour cela, il doit faire connaître sans tarder son engagement en matière de transport collectif structurant. Il s’agit d’un enjeu majeur pour le développement de la ville pour lequel on ne peut donner un chèque en blanc au maire sortant. »

« Après 10 ans d’inaction, de décisions précipitées, de reculs et plus de 15 millions d’argent public dépensé, la population est en droit de savoir quelle solution l’administration sortante propose afin de mettre fin à la congestion sans cesse grandissante. Les tergiversations et les valses-hésitations ont assez duré. Après avoir lancé un projet de SRB, après avoir reculé, après avoir consulté, voilà qu’hier, le projet de SRB a refait surface dans le cadre d’un sommet organisé par la ville. Il est temps que le maire sortant prenne un engagement clair à ce sujet et cesse d’user de stratégie pour arriver à ses fins », a déclaré la chef de Démocratie Québec.

L’administration sortante a en effet fait la démonstration hier de ce que les citoyens de Québec vivent depuis 10 ans, c’est-à-dire des consultations publiques qui ont des allures de mascarades. « Malgré les bonnes propositions qui ont été mises sur la table par des citoyens et des experts durant les dernières consultations publiques de la ville, le maire sortant ramène sournoisement son idée de SRB sur la place publique », a déploré madame Guérette en rappelant que l’achalandage du transport en commun est en baisse constante depuis 2014 et que les tarifs ne cessent d’augmenter.

Pour Démocratie Québec, l’engagement est clair

La proposition de Démocratie Québec est claire. « Nous proposons 10 mesures concrètes à court terme pour renverser la vapeur quant à l’augmentation de la congestion, dont la bonification de liens rapides entre le nord et le sud de la ville, le développement de pôles d’échanges de transport multimodal, la mise en place de mesures incitatives au transport collectif et actif, l’implantation d’un service de navette vers l’aéroport et la création d’un Bureau de la mobilité intégrée chargé de la planification, de la coordination et de la mise en œuvre de tous les projets de transport et d’aménagement du territoire visant à améliorer l’efficacité des déplacements de la communauté métropolitaine. À moyen terme, nous voulons mettre en place un système de transport collectif électrique structurant, moderne, rapide, confortable et viable de type tramway entre le pôle Sainte-Foy et le centre-ville » a garanti madame Guérette en rappelant que ces engagements, rendus publics le 28 mai dernier, pourront véritablement apporter une solution aux problèmes de mobilité des personnes et des marchandises dans la région de Québec.

– 30 —

Suivez Démocratie Québec sur les réseaux sociaux


 

Devenez membre
Faite un don!
Soyez bénévole