COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate

Québec, le 10 juin 2017 – « Nous croyons que les terres des Sœurs de la Charité, qui s’étendent sur quelque 200 hectares, doivent être soustraites à toute modification de zonage et à l’ajout d’usages incompatibles avec la vocation agricole tant qu’une véritable réflexion collective sur l’avenir de ces terres en milieu urbain n’aura pas eu lieu », indique Anne Guérette.

Présenté le 25 avril dernier, le second projet de Schéma d’aménagement et de développement de l’agglomération de Québec souhaite notamment ouvrir le périmètre d’urbanisation afin d’accueillir de nouveaux ménages. Sont entre autres visées les terres des Sœurs de la Charité, situées dans le secteur Bourg-Royal, lesquelles sont pressenties pour faire place à un nouveau développement résidentiel.

« À court terme, développer cette aire en miniville de 6600 maisons sans s’être donné une vision claire de la place que l’on veut donner à l’agriculture en ville serait une erreur. On a besoin d’une réflexion ouverte avec notre population pour protéger notre patrimoine agricole », ajoute Mme Guérette.

Entourée de quelques candidats qui brigueront les suffrages à ses côtés le 5 novembre prochain, Mme Guérette a martelé que les terres agricoles et les milieux boisés représentent une richesse collective qu’il s’avère impératif de préserver. D’où l’importance pour les citoyens de se faire entendre dans le cadre du processus de révision du Schéma d’aménagement et de développement de l’agglomération de Québec. Les rencontres, prévues initialement en juin, se tiendront finalement du 29 au 31 août.

« Inclure d’emblée les terres agricoles des Sœurs de la Charité aux agrandissements proposés au périmètre d’urbanisation, tel que défendu par le maire Régis Labeaume, représenterait un beau gaspillage de territoire », de conclure Mme Guérette, à l’occasion d’une mêlée de presse en marge de la grande marche festive pour les terres agricoles tenue ce matin sous l’égide de l’organisme Voix citoyennes.

-30-

Pour information :

Anne-Elisabeth Benjamin
Stagiaire en communication, Démocratie Québec
514 912-8157